Les petites abultions

Toute prière sans purification est invalide

 

Les petites ablutions – Al woudou

Les mérites des ablutions 


Les ablutions tonifient le corps et le purifient, c'est aussi un moyen d'expiation pour les petits péchés. En effet, le Prophète (salla 'ala alayhi wa salam) disait : « Quand le croyant fait ses ablutions et se lave le visage, tous les péchés qu'il a commis avec ses yeux partent avec l'eau, et quand il se lave les mains, tous les péchés qu'il a commis avec ses mains partent avec l'eau. Et quand il lave ses pieds, tous les péchés vers lesquels il s'est dirigé partent avec l'eau. » (Rapporté par Mouslim).

Comment faire les ablutions ? 


On commence par l'intention. Le croyant doit dire :
« Bismillahi-r-rahmeni-r-rahim»
« Au nom d'Allah, Le Clément, Le Miséricordieux».

1) On lave les deux mains (en commençant par la droite), en faisant attention que l'eau coule bien partout notamment entre les doigts. X3

2) On se rince la bouche, en faisant passer l'eau un partout à l'intérieur. X3

3) On se rince le nez en aspirant et se rejetant l'eau par son nez. X3

4) On se lave le visage en prenant de l'eau dans les deux mains. X3

5) On se lave les avant-bras en commençant par le droit, du haut des mains jusqu'aux coudes compris. X3

6) On se lave les cheveux du haut du front jusqu'en haut de la nuque en utilisant les deux mains. 1 X

7) On se lave les deux oreilles, en utilisant, par exemple, l'index pour l'intérieur et le pouce pour l'extérieur. X 1

8) Laver les deux pieds ainsi que les chevilles, en faisant bien attention à ce que l'eau coule bien entre les doigts.
X 3

A la fin, réciter la chahada :
« Ach-chadou an lâ 'ilaha 'illallah wahda lâ charikallah,
wa 'ach-chadou 'anna Mouhammadan Abdouhou wa rasoulouhou»


« Je témoigne qu'il n'y pas d'autres dieux que Dieu et que Mouhammad
est Son esclave et Son envoyé »

Et il est bien mais pas obligatoire de dire l'invocation suivante :

« Allahoumma-j'alnî mina-t-tawwâbîna wa-j'alnî mina-l-moutahhirîn »
« Seigneur, Dieu ! Faites que je sois parmi les repentants et des purs »

Actes qui annulent l'ablution ? 

 

L'ablution est annulée : 


1) Par toute évacuations par les voies naturelles : selles, urines, excrétions prostatiques et gaz. Ce sont les évacuations visées par le Prophète (salla 'ala alayhi wa salam) quand il dit :
« Dieu n'accepte la prière de l'un de vous, après un besoin naturel, que s'il renouvelle son ablution. » (Rapporté par Boukhârî)

2) Après un profond sommeil.

3) Après un arrêt de l'activité mentale sous l'effet d'évanouissement, d'alcool ou de folie.

4) Quand on touche ses parties intimes avec la paume de la main ou avec les doigts. Le Prophète (salla 'ala alayhi wa salam) a dit : « Quiconque a touché ses parties intimes doit renouveler son ablution avant de faire sa prière. (Rapporté par Tirmidhi).

5) L'imam Malik rapporte, dans son recueil de hadiths, d'après Ibn 'Umar ces paroles :
« Quiconque embrasse ou caresse sa femme (avec l'intention d'en jouir) doit renouveler ses ablutions. »

__________________________________________________________________________ 

Les grandes ablutions ou lotion (Al Ghousl)

Quand le Ghousl est-il obligatoire ? 


1) La sensation de plaisir qui entraîne « écoulement », pour l'homme et la femme (janaba).

2) Rencontre entre les « 2 endroits de la circoncision » (entre un homme et une femme), il faut faire le Ghousl même s'il n'y a pas eu de plaisir ou d'éjaculation.

3) Les menstrues (Haid) pour la femme.

4) Les lochies (Nifass) pour la femme, c'est-à-dire les pertes de sang après l'accouchement.

5) La mort, sauf pour la personne qui meurt en martyr.

6) La conversion du non-musulman (ceci est une obligation pour les malikites et les hanbalites, les chafi'ites et les hanafites le considère comme recommandé mais ils l'exigent si la personne était en état de souillure majeure).

Les circonstances où le Ghousl est sounnah :
C'est à dire où le lavage n'est pas obligatoire mais recommandé. 


1) Le lavage du vendredi (avant la prière du vendredi).

Le Prophète (salla ala alayhi wa salam) a dit :
« Il est un devoir à tout pubère de se laver pour la prière du Vendredi» (Boukhârî et Moulim).

2) Le lavage de la prière des 2 fêtes (Aid al fitr et Aid al kebir).

3) Le lavage pour celui qui veut entrer en état de sacralisation (Al ihram).

4) Le lavage avant d'entrer à Mekka et pour se rendre à Arafat.

5) Après avoir laver un mort.

Les actes obligatoires du lavage


1) Le fait de répandre de l'eau sur TOUT le corps, les cheveux et la peau compris.

Cette position est unanime entre les juristes.

Une seule fois est suffisante. MAIS il faut faire attention aux endroits fermés ou cachés (nombril, derrière les oreilles, aisselles, entre les doigts...)

2) Le lavage de la bouche et du nez.

Pour les hanafites et les hanbalites ceci est obligatoire.

Pour les malikites et les chafi'ites, cet acte est une sounnah, si on ne le fait pas le ghousl n'est pas invalidé.

3) L'intention (An-niya).

L'intention doit être formulés dès que l'on commence le lavage. Elle n'est pas verbale, elle doit être faite dans le cœur.

Les actes considérés comme sounnah du ghousl: 


1) La basmallah c'est-à-dire dire bismillahi-rahmeni-rahim. Et se laver les mains 3 fois
2) Se débarrasser des impuretés s'il y en a (sous entendu laver les parties intimes).
3) Accomplir les ablutions.
4) Laver les membres 3 fois.
5) Frictionner le corps.
6) Respecter l'ordre et la succession dans l'accomplissement du lavage.

La façon dont notre Prophète (salla ala alayhi wa salm) se lavait le corps :
Hadith d'après Aïcha et Maïmouna (radiya Allahou 'anha):

« Quand le Prophète (salla ala alayhi wa salam) se lavait pour lever une janaba (souillure majeure), il commençait par laver ses mains 2 ou 3 fois. Puis, il versait de l'eau avec la main droite sur ses parties intimes et se lavait avec la main gauche. Après cela, il fessait ses ablutions. Puis, il mouillait ses mains et frictionnait ses cheveux en fessant pénétré ses doigts dans sa chevelure jusqu'à la racine. Ensuite, il prenait de l'eau dans ses deux mains et la versait sur sa tête 3 fois. Et puis, il répondait l'eau sur tout le corps et à la fin, il se lavait les pieds. » Rapporté par Boukhâri et Mouslim.

___________________________________________________________________________



Tayammum

La signification littérale de ce mot est terre, sable... En Islam, il s'agit du nom donné à l'ablution sèche, effectuée par le croyant quand il n'y a pas d'eau (ou s'il en manque) ou lorsque le contact avec cette dernière peut être douloureux ou provoquer une maladie.

Si le croyant ou la croyante ne trouve pas d'eau, ou si l'eau peut rendre malade, il ou elle peut recourir au tayammum, à sa voir à une pierre ou à la terre ou au sable.

Il est dit dans le coran : « Si vous êtes malade ou en voyage, si vous venez de satisfaire vos besoins naturels, si vous touchez aux femmes et que vous ne trouviez pas d'eau, purifiez-vous avec la terre propre et essuyez-vous la figure et les mains ».

Quant au prophète — Que la prière et le salut soient sur lui- , il a dit :
« Le solide issu de la terre est un moyen de purification pour le musulman, même si l'eau lui fait défaut pendant dix ans ». 
La nature des actes du tayammum 

 

Les actes obligatoires:  


1- L'intention.
2- L'utilisation d'une terre pure,
d'un pierre ou du sable.
3- La première pose des mains sur l'objet.
4- S'essuyer le visage.
5- S'essuyer les mains jusqu'aux coudes.

Les actes traditionnels:  


1- La deuxième pose des mains sur l'objet.
2- Frotter les mains et les avant-bras
jusqu'aux coudes.

Les actes méritoires:  


1- Prononcer la basmala.
2- Commencer toujours par le côté droit.
3- Frotter le revers de l'avant-bras
puis son intérieur.

Le procédé du tayammum 


On commence par l'intention. Le croyant doit dire :
« Bismillahi-r-rahmeni-r-rahim»
« Au nom d'Allah, Le Clément, Le Miséricordieux».

Passer une première fois les deux mains sur la pierre, la terre ou le sable .
Passer les deux mains sur le visage du haut du front jusqu'à l'extrémité du menton,
et de l'extrémité d'une oreille à l'autre.
Passer une deuxième fois les deux mains sur la pierre, la terre ou la sable.
Se frotter, l'un après l'autre, en commençant par la droite, les deux avant-bras jusqu'aux coudes.

A la fin, réciter la chahada :
« Ach-chadou an lâ 'ilaha 'illallah wahda lâ charikallah,
wa 'ach-chadou 'anna Mouhammadan Abdouhou wa rasoulouhou»

« Je témoigne qu'il n'y pas d'autres dieux que Dieu et que Mouhammad
est Son esclave et Son envoyé »

Remarque : 


Le tayammum doit être renouvelé avant l'accomplissement de chaque prière.
Le tayammum est annulé par ce qui annule les ablutions
wasalam

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×