L'ONU mise à sac

MOGADISCIO - Des combattants somaliens du mouvement islamiste Al Chabaab ont pillé deux locaux de l'Onu, après l'ordre donné par les chefs de la milice de fermer trois agences des Nations unies en Somalie.

Dans un communiqué, le groupe lié à Al Qaïda a annoncé que le Programme des Nations unies pour le Développement (Pnud), le Département de Sûreté et de Sécurité des Nations unies (DSS) et le Bureau politique des Nations unies pour la Somalie (Unpos) étaient désormais considérés "comme des ennemis de l'Islam et des Musulmans".

"Plusieurs dizaines de combattants bien armés d'Al Chabaab ont encerclé le local de l'Onu à Baïdoa", a déclaré un responsable des Nations unies dans la ville qui abritait le parlement somalien jusqu'à sa prise par les islamistes.

"Ils ont emporté trois voitures de l'Onu mais ne s'en sont pas pris aux employés étrangers", a déclaré le responsable, qui n'a pas souhaité être nommé pour raisons de sécurité.

"Nous avons reçu l'ordre de sortir du bâtiment et ils ont aussitôt commencer à piller tout ce qui appartient aux agences de l'Onu. Les pillages se déroulent actuellement et le bâtiment est toujours sous leur contrôle", a déclaré un agent de sécurité, joint par Reuters à Baïdoa.

Un autre bâtiment abritant des bureaux de l'Onu a été pillé à Ouadjid, dans la région de Bakoul, selon les employés qui y travaillaient. Là aussi, des voitures et divers équipements ont été emportés.

"A Baïdoa, le pillage de tous les équipements de communication d'urgence et le manque d'agents de sécurité rend impossible la poursuite des opérations des Nations unies", a déclaré à New York la porte-parole de l'Onu Marie Okabe.

Les Nations unies regrettent profondément de devoir déplacer leurs personnels et suspendre temporairement leur travail humanitaire à Baïdoa, mais les opérations continueront à Ouadjid, a-t-elle ajouté.

Le département des Affaires politiques de la milice islamiste accuse les trois agences onusiennes de travailler contre l'intérêt de la population musulmane somalienne et l'établissement d'un Etat islamique.

Al Chabaab a indiqué que d'autres organisations non-gouvernementales étaient visées, et les a invitées à contacter les autorités islamistes locales pour savoir sous quelles restrictions elles pouvaient désormais opérer.

Les combattants d'Al Chabaab, qui contrôlent l'essentiel du sud de la Somalie et certains quartiers de Mogadiscio, affrontent l'armée somalienne et les soldats de l'Union africaine afin d'imposer une version radicale de la charia, ou droit coranique, dans l'ensemble du pays.

Les Etats voisins et les pays occidentaux craignent qu'en cas de succès des milices islamistes, la Somalie ne devienne un nouveau havre pour les activistes radicaux.

http://www.lexpress.fr/actualites/2/al-chabaab-ferme-et-pille-des-agences-de-l-onu-en-somalie_775749.html

Djihad

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×