L'Erythrée condamne la fourniture d'armes américaines à la Somalie

ADDIS ABEBA (AFP) — L'Erythrée a accusé samedi les Etats-Unis "d'aggraver et de prolonger la crise" en Somalie et d'y être un facteur d'instabilité, après la confirmation de l'envoi d'armes américaines au gouvernement somalien.

"Les interventions malencontreuses des Etats-Unis et la fournitures d'armes n'ont pas permis de favoriser la stabilité en Somalie ces dernières années", a déclaré le ministère érythréen des Affaires étrangères dans un communiqué.

"La répétition de ces mesures ne produira aucun résultat positif, et ne fera qu'aggraver et prolonger la crise", a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis ont annoncé vendredi qu'ils fournissaient des armes et des munitions à Mogadiscio depuis plusieurs semaines, pour un montant de moins de 10 millions de dollars.

Washington accuse l'Erythrée de soutenir matériellement les extrémistes somaliens, notamment le groupe des shebab et la milice Hezb al-Islamiya. Ces milices ont lancé le 7 mai une violente offensive contre le gouvernement somalien, qui ne contrôle plus qu'une petite partie du territoire.

Le président somalien Sheikh Sharif Ahmed vit lui-même reclus dans quelques quartiers de la capitale, protégés par les soldats de la force de paix africaine (Amisom). La contre offensive des forces pro-gouvernementales, menée depuis le 22 mai, rencontre de sérieux revers.

L'Erythrée a démenti les accusations américaines, indiquant qu'elles ne contenaient "aucun élément nouveau ni substantiel".


http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5j5S3Jv0IrBXajj3dc8siJrf851hg

Erythrée

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×