Plusieurs mort dans des tirs de missiles américains dans le nord-ouest

Un village du district de Bannu, bombaré par un missile présumé américain, en mars 2009

PESHAWAR, Pakistan (AFP) — Un drone présumé américain a bombardé jeudi les zones tribales du nord-ouest pakistanais, tuant neuf rebelles dans le Waziristan du Sud, le fief de Baïtullah Mehsud, l'un des commandants talibans les plus recherchés, a annoncé un responsable local.

L'attaque a eu lieu à 20 km de Wana, la principale ville du Waziristan du Sud, considéré par les Etats-Unis comme un repaire des islamistes talibans et de leurs alliés d'Al Qaïda depuis la chute du régime des talibans dans l'Afghanistan voisin à la fin 2O01.

Selon plusieurs responsables pakistanais, ce nouveau bombardement de drone visait un camp d'entraînement rebelle dirigé par un commandant taliban local, appelé Wali, alias Malang.

"Quatre rebelles et cinq combattants étrangers ont été tués", a déclaré à l'AFP un responsable local des services de renseignement sous couvert d'anonymat, sans être en mesure de dire si le commandant Wali figurait parmi eux. Les combattants étrangers étaient arabes et turkmènes, a-t-il ajouté sans donner plus de précisions. Selon les autorités pakistanaises et américaines, le réseau Al Qaïda compte de nombreux combattants étrangers au Pakistan.

Ce bilan et ces détails ne pouvaient être confirmé de source indépendante.

"D'après mes informations, plusieurs drones ont tiré quatre missiles sur le camp du commandant taliban (appelé) Malang", a ajouté un responsable des zones tribales basé à Peshawar..

Un habitant de la zone, Rahmattullah, a affirmé à l'AFP avoir vu "trois drones tirer des missiles sur un camp taliban".

Déployée de l'autre côté de la frontière, en Afghanistan, l'armée américaine refuse de commenter ces tirs, sans les nier toutefois. Les forces américaines et la CIA sont les seules à posséder ce type d'appareils dans la région.

Islamabad a de nombreuses fois protesté publiquement contre ces bombardements. Les médias américains évoquent régulièrement des accords secrets autorisant ces tirs entre entre Washington et Islamabad, allié des Etats-Unis dans leur "guerre contre le terrorisme" qui vise notamment les talibans.

Le Waziristan du Sud est le fief du Mouvement des talibans du Pakistan (Tehreek-e-Taliban Pakistan, TTP) dirigé par Baïtullah Mehsud, contre lequel l'armée pakistanaise a annoncé ces derniers jours le lancement d'une offensive.

Baïtullah Mehsud a menacé de perpétrer des attaques de grande ampleur dans les principales villes du pays, en représailles aux opérations militaires anti talibans menées depuis fin avril dans la région de Swat (nord-ouest).

 

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5imKRhhjfzr4xHE0SxzllpgqHV3Qg

Pakistan

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×