La Ligue du Nord passe à l'offensive sur l'immigration

La Ligue du Nord, parti anti-immigrés allié à Silvio Berlusconi, rêve de Suisse et de minarets interdits. Lundi 30 novembre, au lendemain du référendum helvète, salué avec envie, ses ministres ont rivalisé de propositions. L'un a proposé d'ajouter un crucifix au drapeau italien, un autre souhaite faire adopter par le Parlement le référendum d'initiative populaire. Quant àRoberto Maroni, ministre de l'intérieur, il a déclaré : "En démocratie, il est toujours bon d'écouter le peuple."

La votation suisse est intervenue alors que la Ligue, préparant les élections régionales en Lombardie et en Vénétie, ses fiefs historiques, a lancé son offensive d'hiver en remettant l'immigration au centre du débat. Ainsi, Franco Claretti, maire de Cocaglio, bourgade lombarde de moins de 7 000 habitants, a baptisé "Noël blanc" une opération consistant à faire vérifier par la police municipale la régularité des immigrés présents dans sa commune.

Faute de papiers en règle, ils seront dénoncés aux carabiniers pour délit d'immigration clandestine, une disposition nouvellement créée."L'expression est malheureuse, admet l'élu,mais l'opération se termine à Noël et à cette période, il n'est pas rare qu'il y ait de la neige."

Pour le reste, il assume, chiffres à l'appui :"Chez nous, les extracommunautaires sont passés de 177 en 1998 à 1 562 en 2008. Il n'y a pas de criminalité, mais nous devons commencer à faire le ménage." Son adjoint renchérit : "Pour moi, Noël n'est pas la fête de l'accueil, mais une tradition chrétienne qui fait partie de notre identité." M. Maroni, venu le 28 novembre à Cocaglio, a apporté son soutien à cette initiative.

"Invitation à la délation"

Autre "expression malheureuse" ? Celle utilisée par la commune de San Martino dall'Argine, près de Mantoue. Là, la mairie appelle les citoyens "qui ont connaissance de la présence d'immigrés clandestins sur le territoire communal à communiquer cette information au maire, à la police municipale ou à l'état civil""Une invitation à la délation", condamnent les associations contre la discrimination.

Cedrick Pasetti, un jeune avocat adjoint aux affaires sociales et responsable local de la Ligue, assume : "Il s'agit simplement d'informer les citoyens et de les appeler à collaborer avec la mairie." Naïf ou roué, il ajoute : "Tout comme on le ferait pour un trou dans la chaussée ou un lampadaire hors service..."

Dans le même ordre d'idée, un député de la Ligue a proposé - avant de le retirer devant les réprobations unanimes - un amendement prévoyant le plafonnement des indemnités chômage à six mois pour les immigrés au lieu d'un an pour les Italiens. Un ballon d'essai. Il n'empêche : pendant trois jours, la presse a consacré de nombreux articles à cette initiative, permettant ainsi à la Ligue du Nord de se poser en victime du "politiquement correct".

 

http://www.lemonde.fr/europe/article/2009/12/01/la-ligue-du-nord-passe-a-l-offensive-sur-l-immigration_1274505_3214.html

 

islamophobie

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×