Pakistan

Plusieurs mort dans des tirs de missiles américains dans le nord-ouest

Un village du district de Bannu, bombaré par un missile présumé américain, en mars 2009

Lire la suite

Lutte contre les talibans et commerce au menu du premier sommet UE-Pakistan

Le président du Pakistan, Asif Ali Zardari, le 12 mai 2009 à New York

Lire la suite

Les talibans revendiquent une série d'opération kamikaze

Les talibans ont revendiqué samedi la responsabilité de récentes attaques kamikaze, dont l'assassinat d'un religieux modéré et l'attentat à la bombe qui a visé un hôtel de Peshawar fréquenté par des travailleurs humanitaires étrangers

Lire la suite

Un coup pour sauver le Pakistan?

Le général américain David Petraeus (gauche), commandant du U.S. Central Command, serre la main du chef de l'armée pakistanaise, Ashfaq Kayani, le 20 janvier 2009 à Islamabad. Kayani serait-il, pour Washington, le dernier espoir pour empêcher le Pakistan de succomber à une insurrection islamiste? (Aamir Qureshi/AFP/Getty Images)

Lire la suite

Au Pakistan, l'islam se mobilise contre l'offensive dans la vallée de Swat

L'armée pakistanaise espérait limiter à "quelques jours" son offensive contre les talibans de la vallée de Swat qui défiaient son autorité au nord du Pakistan ; elle s'apprête à entrer dans sa troisième semaine. La résistance des insurgés islamistes est forte, et les réfugiés civils continuent de quitter les zones de combats pour s'installer au sud de la vallée, vers Peshawar. Selon le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), à Islamabad, "670 000 personnes" ont pris le chemin de l'exode.

Lire la suite

Pakistan : l'heure de vérité

La percée des talibans à 100 kilomètres d’Islamabad, la capitale, a fait redouter le pire. Sous la pression des États-Unis, l’armée pakistanaise contre-attaque. Mais veut-elle vraiment en finir avec les extrémistes ?

Lire la suite

les talibans gagnent encore du terrain dans le nord-ouest

[b]Les talibans de la vallée de Swat, dans le nord-ouest du Pakistan, continuent de gagner du terrain dans un district voisin, à une centaine de km d'Islamabad, en violation d'un récent accord de paix avec le gouvernement, très critiqué dans les capitales occidentales.[/b]

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×