Koweit

Un Guantánamo bis en frontière du Koweït

EXCLUSIF Quelque 28.000 suspects ont été retenus à Camp Bucca jusqu’à quatre ans, sans mandat d’arrêt ni avocat. Un « quartier rouge » concentrait 700 détenus jugés dangereux. Témoignage intérieur sur ce camp de concentration américain qui vient de fermer ses portes. Un récit d’Alain Lallemand dans le journal belge Le Soir.

(JPG)

16 mars 2009 - Sous les miradors et les barbelés,les détenus du camp de concentration de Bucca font leur prière. Complètement en dehors du droit international, ce camp a été le théâtre de plusieurs révoltes de prisonniers, toutes violemment réprimées par les troupes américaines d’occupation.

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site