Quatorze morts dans une série d'attaques coordonnées en Afghanistan

Les talibans ont lancé des attaques simultanées visant trois bâtiments gouvernementaux et une base américaine dans deux villes de l'est afghan mardi, qui ont fait 14 morts, les huit assaillants et six membres des forces de sécurité afghanes.

Les attaques ont visé le siège du gouvernement provincial, les services de renseignement et la police de Gardez, a-t-on appris de sources officielles. Une réunion entre responsables provinciaux et tribaux consacrée à la sécurité de l'élection présidentielle du 20 août venait de s'achever quand des tirs ont éclaté au siège des renseignements voisin du gouvernorat, a précisé le gouverneur adjoint Abdul Rahman Mangal.

Une roquette y a ensuite fait trois morts, tandis qu'un kamikaze se faisait sauter devant un commissariat, tuant deux policiers, et qu'une autre roquette était tirée sur le siège du gouverneur.

Un total de quatre assaillants ont été abattus, y compris deux kamikazes vêtus de burqas de femmes, a précisé le porte-parole du ministère de l'Intérieur Zemeri Bashary.

Presque au même moment, une base américaine proche de Jalalabad était la cible d'une autre attaque, au cours de laquelle deux assaillants ont été abattus par les forces américano-afghanes. Selon le porte-parole de l'armée américaine, le lieutenant Robert Carr, un troisième a été capturé.

Zabiullah Mujahid, porte-parole taliban, a quant a lui affirmé que 15 kamikazes armés de fusils d'assaut AK-47 et de lance-roquettes avaient participé à l'opération sur Gardez.

Ce type d'attaque multiple, impliquant kamikazes et hommes armés en plus, a été lancé au cours de l'année écoulée à Kaboul, la capitale, et Kandahar, bastion spirituel des talibans. Selon les analystes, Al-Qaïda entraînerait les auteurs de ce type d'attaque.

La dernière a eu lieu en mai à Khost, où 11 kamikazes s'en sont pris à des bâtiments officiels, déclenchant des fusillades avec les forces américano-afghanes. Le bilan a été de 20 morts.

Khost, à 70 km à l'est de Gardez, est un des bastions des militants du réseau taliban de Sirajuddin Haqqani, et le vice-gouverneur de Gardez n'excluait pas que son groupe soit l'auteur de l'attaque de mardi. AP

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/international/asiepacifique/20090721.FAP5130/asiepacifique/

Djihad

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×